Voulez-vous que vos clients se sentent en sécurité lorsqu’ils effectuent des transactions avec votre entreprise ? Nous sommes habitués au fait que lorsque nous entrons dans une page Web, ils nous demandent le nom d’utilisateur et le mot de passe, cependant, cette forme d’identification n’est pas sans risques et il y a de nombreuses entreprises qui ont subi des cyberattaques mettant en risque la sécurité de milliers de clientes. L’authentification à double facteur peut être utilisée pour plus de sécurité. Dans cet article, nous expliquons en quoi elle consiste, comment elle est utilisée et dans quels cas elle peut être utilisée.

Nous avons tous des informations sur différents sites internet et les informations des comptes bancaires ne sont pas aussi importantes que celles d’un réseau social, par exemple. En ce sens, selon Forbes, les entreprises de services financiers sont 300 fois plus souvent victimes de cyberattaques que les entreprises des autres secteurs. Dans cette situation, l’authentification à deux facteurs est un outil de plus qui peut protéger les informations les plus sensibles.

Risques de cybersécurité dans les entreprises

Il existe actuellement de nombreuses menaces liées à la cybersécurité et pouvant gravement nuire aux entreprises et à leurs clients. Selon un rapport d’Allianz sur le Baromètre des risques 2020, le risque cybernétique est, pour la première fois, le principal risque mondial pour les entreprises, reléguant à des postes inférieurs des risques tels que la perte de bénéfices.

Certains des incidents les plus courants dans la cybersécurité des entreprises sont : l’usurpation d’identité, les fuites ou le vol d’informations, les publications d’informations négatives ou l’utilisation non consensuelle des droits de propriété intellectuelle. Tous ces dangers peuvent générer non seulement une mauvaise image de l’entreprise, mais aussi une violation de la loi organique sur la protection des données.

En outre, il existe une série de comportements qui entraînent des risques de cybersécurité dans les entreprises, parmi lesquels se distinguent les suivants :

  • Utilisation des périphériques externes (USB) sur l’ordinateur d’entreprise. Pour éviter les problèmes, le mieux est que la clé USB soit analysée ou formatée, afin d’éviter que l’ordinateur de l’entreprise ne l’infecte. Comme alternative à l’USB, vous pouvez utiliser le stockage dans le cloud.
  • Utilisation des réseaux sociaux sur les ordinateurs d’entreprise. Le partage de messages sur les réseaux sociaux ou le téléchargement de fichiers peut mettre en danger les ordinateurs de l’entreprise.
  • Utilisation d’un réseau Wi-Fi public pour accéder au courrier de l’entreprise, par exemple, peut compromettre les données sensibles de l’entreprise et des clients.
  • Ne pas bloquer le matériel ou ne pas se déconnecter. Pour éviter le danger que l’équipement puisse être consulté ou utilisé par quiconque, il est conseillé de configurer un verrouillage automatique.
  • Téléchargement des fichiers sans analyse préalable. La boîte de réception des emails reste l’un des plus grands dangers pour les entreprises. Il est courant que des fichiers pouvant être des virus soient téléchargés, infectant l’ordinateur tout en exposant des données sensibles. Pour éviter ce problème, il est conseillé d’analyser tout fichier reçu avec un antivirus avant de le télécharger.
  • Gestion inefficace des mots de passe et des autorisations. En ce sens, la responsabilité incombe à l’employé et à l’entreprise, d’une part, l’entreprise devrait établir certains niveaux de sécurité, de manière à empêcher que quiconque puisse accéder à toutes sortes d’informations. D’autre part, il est conseillé que les employés soient formés pour éviter des actions telles que ne pas se déconnecter de leurs comptes de courriel, laisser ouverte une page dans laquelle ils ont entré ou cocher l’option « Mémoriser le mot de passe » dans le navigateur, entre autres. Cela présente un risque car d’autres personnes pourraient profiter de la négligence pour obtenir et utiliser des données.

Par conséquent, éviter les risques de cybersécurité dépend des entreprises et des employés et il est nécessaire de savoir à quoi nous avons affaire avec de petits oublis ou erreurs qui mettent en danger les données importantes de l’entreprise.

Qu’est-ce que l’authentification à double facteur ?

Avec la crise dérivée de la COVID-19, les entreprises ont dû accélérer leur transformation numérique et une série de risques sont apparus qui pourraient affecter leur activité, c’est pourquoi elles ont commencé à utiliser des éléments qui offrent une plus grande sécurité et génèrent plus de confiance envers les employés et les clients. En ce sens, l’utilisation de l’authentification à deux facteurs a commencé à se généraliser, mais en quoi consiste-t-elle, quand est-elle utilisée, comment est-elle appliquée ?

L’authentification à deux facteurs consiste à vérifier par le biais de deux mécanismes différents que la personne qui tente d’accéder à un site Web ou d’effectuer une action est bien celle qu’elle prétend être. En d’autres termes, cela ajoute un facteur de sécurité supplémentaire qui complique une cyberattaque. Dans le cas de Lleida.net, il s’agit d’un code à usage unique généré de manière aléatoire et sur demande, envoyé à l’utilisateur par SMS et utilisé avec l’identifiant et le mot de passe.

Comme nous l’avons dit précédemment, pour entrer sur un site Web les éléments suivants sont utilisés :

  • Un utilisateur qui identifie la personne, c’est-à-dire qui dit au système qui est cette personne.
  • Le mot de passe qui authentifie l’utilisateur, c’est-à-dire qu’il permet de vérifier que cette personne est bien celle qu’elle prétend être.

Mais, lors de l’utilisation de l’authentification à deux facteurs, une autre forme d’authentification supplémentaire est ajoutée, qui peut consister en un code que l’utilisateur reçoit via un SMS ou un email ou une carte de coordonnées, par exemple. De nombreuses institutions financières utilisent depuis longtemps l’authentification à double facteur, mais en raison de l’utilisation généralisée d’Internet pour une multitude de procédures, de plus en plus d’entreprises de divers secteurs utilisent cette méthode.

Comment fonctionne l’authentification à deux facteurs ?

L’utilisation de l’authentification à deux facteurs est très simple :

  • L’utilisateur accède à la page de connexion du service auquel il souhaite accéder.
  • Il saisit ses identifiants et mot de passe sur le web (ce sont des données qu’il connaît déjà).
  • Ensuite, il est invité à confirmer l’authentification et le système enverra un SMS à son téléphone portable avec un code qu’il doit entrer sur la page d’accès. De plus, un troisième facteur de sécurité pourrait être ajouté ; par exemple, un dispositif qui identifie la personne par empreinte digitale, par iris ou par reconnaissance faciale.
  • Enfin, l’utilisateur accèdera au web en toute sécurité.

Est-ce une méthode totalement sûre ?

De toute évidence, l’authentification à deux facteurs est plus sécurisée que les mots de passe seuls et une méthode plus facile à utiliser que l’identification biométrique. Cependant, les cybercriminels pourraient mener une attaque, mais, sans aucun doute, ils auraient beaucoup plus de difficultés car ce type d’authentification fournit une protection supplémentaire aux utilisateurs et entreprises. Par conséquent, l’authentification à deux facteurs dissuade les cybercriminels et réduit les risques.

Quels sont les avantages du système d’authentification à double facteur ?

Tel que nous avons vu précédemment, certains avantages de l’authentification à deux facteurs sont clairs, parmi lesquels nous pouvons souligner les suivants :

  • L’authentification à double facteur permet aux employés des organisations de travailler à distance en toute sécurité, car les applications d’entreprise sont accessibles de n’importe où et à tout moment.
  • Réduction de la fraude et augmentation de la confiance. Lorsqu’une fraude commerciale se produit, les clients perdent confiance et la relation entre eux et l’entreprise peut prendre fin.
  • C’est un système sûr car l’expéditeur du SMS ne connaît ni le code envoyé ni le fournisseur qui l’a généré. De plus, si un cybercriminel avait accès au nom d’utilisateur et au mot de passe, il ne pourrait pas accéder aux données du client puisqu’il ne recevrait pas le code.
  • C’est un système extrêmement simple puisqu’il n’est pas nécessaire d’installer d’application sur le téléphone ni de logiciel sur l’ordinateur, il suffit de recevoir un SMS (et tous les téléphones portables peuvent les recevoir).
  • Le service peut être intégré aux applications de l’entreprise via l’API sans coût supplémentaire d’enregistrement ou de licence.
  • Dans le cas du système d’authentification à deux facteurs Lleida.net, il est possible de configurer des paramètres tels que :
    • Le délai d’expiration.
    • Le nombre maximum de tentatives.
    • Le format du code.
    • L’expéditeur du SMS.
    • L’envoi par SMS certifié.
    • Le nom et le NIF de l’entreprise.
    • La langue de la preuve documentaire dans le cas d’un SMS certifié.

Dans quels cas l’authentification à deux facteurs est-elle utilisée ?

Comme nous l’avons dit précédemment, il n’est pas toujours nécessaire d’utiliser l’authentification à deux facteurs, mais il est important de l’utiliser lorsqu’il s’agit de :

  • Les cas dans lesquels les détails de paiement des utilisateurs apparaissent, par exemple, les banques, les magasins en ligne, etc.
  • Lorsque les mots de passe d’une page sont utilisés pour accéder à une autre, c’est le cas de l’utilisation de Facebook ou Google pour accéder à d’autres sites.
  • Un service cloud où sont stockées les informations sensibles de l’entreprise. Par exemple, cela peut être le cas d’une entreprise dans laquelle les employés travaillent à distance et ont besoin d’accéder à distance au serveur de l’entreprise. S’ils utilisent l’authentification à deux facteurs, l’accès sera plus sécurisé et les informations seront mieux protégées.
  • Un réseau social (Facebook, Twitter, Instagram ou Linkedin, entre autres) ou un service de messagerie fréquemment utilisé.

En conséquence de tout ce qui précède, les entrepreneurs doivent être conscients que les risques de cybersécurité existent et peuvent nuire gravement à l’entreprise. Par conséquent, l’utilisation de couches de sécurité supplémentaires, telles que celles fournies par l’authentification à deux facteurs, est essentielle pour générer la confiance des clients et des potentiels clients et de protéger la réputation et l’image de l’entreprise.

Lleida.net
Lleida.net

Nous sommes le premier opérateur certificateur – Messages électroniques certifiés